Ouvrir le menu mobile YouVape

Du 1er au 10 mars ⚡️ Jusqu’à -20% sur tout le site !

Les Tanks et Clearomiseurs Smok

Les clearomiseurs de la marque Smok font partie de la légende de la vape : c’est grâce à eux que la vape ludique, les gros nuages, et la vapeur dense sont devenus faciles et ont pu conquérir le cœur des vapoteurs.

Deux Tanks indécents de Smok

Le plus extrême : le TFV16

Pack TFV16 et Invader X4 par Youvape

Le TFV16, c’est le daron : avec ses 9 ml de réserve, il surclasse tous les atomiseurs dédiés au cloud, à la production de gros volumes de vapeur, et de beaux nuages. Et de loin.

Pour comprendre comment le TFV16 peut faire autant de vapeur, il suffit de jeter un œil sur les résistances en mesh que les ingénieurs de Smok ont mises au point pour lui :

La taille de ces résistances et étonnante. Pour s'en rendre compte, nous les avons comparées à un clearomiseur Mtl classique, le K-lite de Aspire

Explications : au centre, un clearomiseur classique, dédié au tirage serré. De chaque côté, les résistances livrées avec le TFV16.
Faut-il en dire plus ? Observez bien les arrivées de e-liquide sur ces coils.

  • 110 watts, c’est la puissance conseillée par Smok pour vous faire plaisir avec ces résistances, et vous pouvez monter à 140 watts sans risque.
  • Avec un bon e-liquide full VG, vous pouvez imaginer le résultat et redécouvrir le sens du mot vapeur.
  • Prévoyez aussi une box double accu conséquente, pour accueillir ses 28mm de diamètre.

Découvrez maintenant le TFV16 de Smok !

Le plus civilisé : le TFV18

Le kit Arcfox TFV18 renouvelle encore cette forme de vape puissante, pour offrir des nuages encore plus impressionnants, tout en offrant des saveurs soutenues,

Prenez un TFV16, compactez-le un peu pour ramener son diamètre à 26mm, et vous obtenez le TFV18.
Pour le reste : mêmes résistances, même vapeur incroyable, et même sensation de densité des saveurs.

Il n’est donc pas si raisonnable que ça, et il égale son grand frère pour faire mieux que le fog londonien. Il est juste un peu moins effrayant pour les personnes qui ne connaissent pas le cloud chasing, et plus facile à accorder avec une box double accu de taille normale.

Découvrez maintenant le TFV18 de Smok !

    -10%

 

Tous les Clearomiseurs Tanks de Smok

    -10%

Comment choisir votre Clearomiseur Smok?

Choisir un clearomiseur pour votre cigarette électronique est une affaire importante. C’est le cœur même de la vape, puisque c’est lui, et sa résistance, qui vaporise le eliquide. Par construction, un clearomiseur ne peut pas proposer toutes les manières de vapoter, il est donc important de bien comprendre ce qu’il sait faire pour choisir le bon. De manière générale, il y a 3 critères principaux à vérifier :

Le tirage

Il définit la manière dont vous pouvez vapoter avec votre clearomiseur :

  • Un tirage serré laisse passer peu d’air à la fois, comme une cigarette. Il faut creuser un peu les joues pour aspirer une bouffée en deux temps, d’abord dans la bouche, puis dans les poumons. C’est l’inhalation indirecte.
  • Un tirage aérien laisse passer beaucoup d’air, comme une chicha. Vous inhalez directement la vapeur dans vos poumons, pour faire de gros nuages. C’est l’inhalation directe.
  • Un tirage ouvert modéré se situe entre les deux, on l’appelle souvent inhalation directe restreinte.

Pour les fumeurs qui arrêtent de fumer, c’est inhalation indirecte qui fonctionne le mieux, puisque c’est ainsi que l’on fume une cigarette.

Pour les vapoteurs confirmés, il existe donc une grande variété de style de vape. Certains apprécient les tirages serrés, qui font peu de vapeur, mais donnent de l’intensité à chaque bouffée, par exemple avec des eliquides tabac ou fruités. D’autres apprécient les tirages plus ouverts, avec moins de nicotine, qui donne de la douceur, par exemple avec des eliquides plus gourmands. Enfin, certains vapoteurs aiment inhaler beaucoup de vapeur et faire de gros nuages, souvent avec des eliquides sucrés ou gourmands, qui donnent de l’onctuosité.

Il existe donc des modèles spécialisés, et d’autres plus polyvalents :

  • Les modèles dédiés aux tirages plus ou moins serrés, en inhalation indirecte.
  • Les modèles dédiés aux tirages aériens, en inhalation directe pour faire une grosse vapeur.
  • Les modèles polyvalents, dont certains peuvent aller de l’inhalation indirecte à l’inhalation directe restreinte, et d’autres de l’inhalation directe restreinte à l’inhalation directe puissante.

Smok étant l’inventeur des clearomiseurs subohm très aérien, il est évident que l’inhalation directe y est omni présente, même si la marque sait parfois faire des cigarettes électroniques plus modérées, avec ses pods notamment. Mais il reste que la marque s’adresse d’abord aux amateurs de clouds, donc de tirage très ouverts avec des eliquides chargés en VG.

La compatibilité

Techniquement, presque tous les atomiseurs sont compatibles avec presque toutes les box électroniques, parce qu’ils partagent un standard de connexion : le format 510. Les clearomiseurs se vissent sur les box, à la fois pour les fixer et pour assurer la liaison électrique.

Par contre, il peut y avoir un enjeu esthétique : si le diamètre du clearomiseur est très différent de celui de la box, en plus ou en moins, ce n’est pas très joli. C’est à tel point que dans la vape, il y a un terme pour définir un couple atomiseur – box : quand ils vont bien ensemble, on dit qu’ils matchent, et que l’atomiseur est flush, c’est-à-dire qu’il affleure au bord de la box.

Concrètement, au moment de choisir un clearomiseur, vérifiez bien deux éléments :

  • Que son diamètre soit inférieur à celui que votre box peut accueillir
  • Que tous les deux sont bien au format de connexion standard 510

L’ergonomie et le design

Sur le design esthétique, nous ne prendrons pas position ici, c’est une affaire de goût, qui n’a pas d’influence sur la vape. Il existe par contre quelques critères qui ont une influence sur la manière de vapoter et sur l’ergonomie qu’il est intéressant d’examiner avant de choisir un atomiseur :

  • Le format du drip tip : il existe deux formats standards de drip tips, le 510, destiné aux atomiseurs polyvalents, et le 810, plus large, conçu pour laisser passer plus de vapeur, et faire de gros nuages. Smok, lui utilise des formats large, mais propre à ses clearomiseurs, pour offrir une expérience plus aérienne, et une esthétique plus originale. Ainsi les drip tips de ses clearomiseurs TFV16 et TFV18 sont-ils en forme d’anneau, souvent en résine swirl ou en nid d’abeille.
  • La contenance et la forme du réservoir :
    Sur un atomiseur subohm, la contenance du réservoir peut avoir son importance : en faisant beaucoup de vapeur, vous consommez nécessairement plus de eliquide, et un gros réservoir vous permet de le remplir moins souvent. Il vous faut au moins 4 ou 5 ml pour être à l’aise, alors que 2 ml sont largement suffisants avec un clearomiseur MTL.
    Par ailleurs, les réservoirs les plus généreux sont souvent de forme bombée. On les appelle “bulb”. Ils sont très jolis, mais plus exposés à la casse, puisqu’ils dépassent de la structure en acier du clearomiseur. Si vos activités ont tendance à casser vos pyrex, vous pouvez choisir des pyrex droits : ils contiennent moins de eliquide mais sont moins exposés.
    Les clearomiseurs de Smok ayant vocation à vaporiser beaucoup de eliquide, ses utilisateurs emploient le plus souvent un réservoir bulb, qu’ils protègent avec un vape band.
  • Le remplissage du réservoir :
    De nos jours, tous les réservoirs se remplissent par le haut, en retirant le top cap. Mais il y a deux systèmes d’ouverture concurrents, qui ont chacun leurs intérêts et leurs limites.
    Le top cap dévissant : il suffit de le dévisser, parfois même d’un quart de tour seulement, pour le retirer et remplir le réservoir. Ce sont les plus fiables, mais il faut poser le top cap dévissé quelque part pendant que vous remplissez le réservoir.
    Le top cap coulissant : il coulisse soit sur une glissière soit sur un axe pour s’ouvrir. Il reste donc solidaire du clearomiseur et vous évite de devoir le poser. Par contre, il y a parfois un risque qu’il ne s’ouvre par inadvertance.
    Smok, de son côté, utilise un top cap pivotant, équivalent à un top cap coulissant.

Quel Clearomiseur Smok choisir en fonction de votre profil ?

Smok est une marque de cigarettes électroniques résolument centrée sur la production de vapeur. Ses clearomiseurs sont généreux, ils vous offrent tous la possibilité de faire une très grosse vapeur bien dense.

Pour être très honnête, on ne vient pas chez Smok pour vapoter tranquillement. Nous allons donc ici être aussi radicaux que la marque : le seul, l’unique, le plus gros producteur de vapeur, c’est le TFV18

Le TFV18 : vapeur à tous les étages

avec le TFV18 Tank et ses redoutables résistances en mesh, Smok invente la vape subohm 2.0. Encore plus de vapeur, des saveurs formidables, même en chain-vape.

Vous pouvez en effet trouver d’autres clearomiseurs Smok, comme le TFV9 ou le TFV8 Baby V2. Ils sont excellents, et se comparent au iTank de Vaporesso, ou au Z Subohm Tank de GeekVape.
Mais si vous voulez vraiment le meilleur, le plus efficace pour faire des clouds, c’est vers le TFV18 (ou le TFV16) qu’il faut vous tourner.

La différence ? Ce n’est pas son réservoir de 7,5ml (ou 9ml avec le TFV16), ce n’est pas son diamètre de 26mm, non. Ce sont ses résistances.

Elles sont le fruit des 10 années de savoir faire et de recherche de Smok pour concevoir des résistances qui, à la fois, produisent d’énormes quantités de vapeur, et expriment des saveurs puissantes et gourmandes.
Elles sont donc bien sûr en mesh, mais elles le sont toutes maintenant, et c’est dans la construction des coils et la confection des mèches qui piègent le eliquide que Smok fait la différence.

Dans son coffret, Smok fournit deux résistances. Celle de gauche est équipée d'un large cylindre de mesh, pour une valeur de résistance somme toute raisonnable de 0.33 ohm. Celle de droite accueille deux coils en mesh plus fins, pour une valeur de résistance de 0.15 ohm.

Commençons par les mèches : plus épaisses, elles mélangent coton et fibre de cellulose pour à la fois contenir beaucoup plus de eliquide, et pour le rendre disponible pour le vaporiser. Avec ces résistances TFV 16, vous pouvez enchaîner les bouffées sans craindre l’assèchement.

Parlons enfin d’une des grandes spécialités de Smok : les résistances multicoils. Dés le début, ce qui a permis à Smok de proposer vraiment beaucoup de vapeur, c’est l’idée que leurs ingénieurs ont eue de multiplier les coils. Certaines résistances en fil de la marque en avaient même 4.
Avec le mesh, qui présente une surface de chauffe bien plus importante, deux sont suffisants, et cette résistance TFV18 Dual et redoutable.

Le résultat est très simple : à lui seul, le TFV18 équipé de cette résistance produit autant de vapeur que deux clearomiseurs subohm habituels. Alors, pourquoi vapoter à 90 watts quand vous pouvez le faire à 150 ?

La vocation de Smok

Vous l’avez compris, Smok ne s’embarrasse pas de nuances : son but était de rendre la vape subohm et les clouds accessibles à tous, sans avoir à étudier la technique, et sans devoir passez du temps à confectionner des coils reconstructibles ou à optimiser le montage de mèches de coton.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Smok a réussi ses objectifs, et que la marque a même créé un style de vape unique, que de nombreux vapoteurs ont découvert avec plaisir, et que toutes les marques proposent maintenant.

La vape subohm n’est pas morte !

Vous pouvez découvrir les autres produits de Smok ici :

Les Kits de Cigarette Electronique Smok

Les Box Electroniques Smok

Les résistances Smok

Les cartouches Smok

0