Tirage direct ou indirect, qu’est-ce que c’est ?

Quand on débute la vape et qu’on entend parler d’inhalation directe ou indirecte, de MTL ou de DL, de tirage serré ou aérien, c’est du chinois. La vape à en effet son langage pour définir certaines caractéristiques importantes. Faisons le point pour comprendre l’intérêt des notions derrière ces mots.

 

L’inhalation de la vapeur

Tous ces termes ont un rapport avec la manière dont on inhale la vapeur d’une cigarette électronique. C’est une question familière pour les vapoteurs. Mais pour les fumeurs qui abordent la cigarette électronique, c’est une question bizarre. Toute la question est de savoir si on inhale la vapeur directement, ou en deux temps.

Avec une cigarette classique, la plupart des fumeurs inhalent la fumée en deux temps : ils la tirent dans la bouche, puis l’inspirent dans les poumons.
Cela vient des caractéristiques de la cigarette. Le tabac est tassé, puis il y a un filtre, donc il n’y a pas beaucoup d’air qui passe à la fois : il faut aspirer fort, en creusant les joues, il n’y a pas le choix.

Pourtant, il existe d’autres manières d’inhaler, même avec le tabac. Par exemple, avec une cigarette roulée bien serrée, il faut tirer plus fort. Inversement, avec une cigarette sans filtre, le tirage est plus ouvert, on aspire plus facilement. Ceux qui ont essayé la chicha ont expérimenté encore une autre manière d’inhaler : avec elle on aspire de grandes bouffées, en inspirant directement dans les poumons.

 

exemple d'inhalation indirecte ou MTL, avec un tirage serré

La vape en inhalation indirecte produit un volume de vapeur modéré

 

Les cigarettes électroniques offrent une gamme encore plus large de manières d’inhaler la vapeur, qui offrent des sensations très différentes aux vapoteurs. Le type d’inhalation est donc une question vraiment importante dans la vape, qui débouche sur tout un vocabulaire pour en parler.

  • Inhalation indirecte
    Elle se fait en deux temps, comme avec une cigarette de tabac. On tire d’abord la vapeur dans la bouche, puis on l’inspire.
    Les anglophones la nomment MTL, pour Mouth To Lung (de la bouche aux poumons).
  • Inhalation directe
    Elle se fait en un seul temps, comme avec une chicha. On inspire directement la vapeur, avec beaucoup d’air. Chaque bouffée est profonde.
    Les anglophones la nomment DL ou DTL, pour Direct (To) Lung (directement dans les poumons).
  • Inhalation directe restreinte
    Entre les deux premières, elle se fait aussi en un seul temps, mais avec moins d’air. Les bouffées sont moins profondes.
    Les anglophones la nomment RDL, pour Restrictive Direct (To) Lung.

 

Exemple d'inhalation directe avec un tirage ouvert

La vape en inhalation directe produit de gros nuages de vapeur 

 

Le tirage de l’atomiseur

Dans le langage courant de la vape, “tirag”e et “inhalation” veulent globalement dire la même chose. Quand on parle de tirage indirect, ou d’inhalation indirecte, c’est pareil.

En étant plus précis, il y a pourtant une différence : on ne parle pas de la même chose :

  • L’inhalation parle de la manière dont on aspire la vapeur.
  • Le tirage parle de la manière dont un atomiseur laisse passer l’air, plus ou moins facilement.

Vous entendrez aussi le terme “airflow” (pour flux d’air en anglais) : c’est un synonyme du “tirage” en français. Il peut être serré, ouvert, ou restreint.

  • Tirage serré : l’atomiseur laisse passer peu d’air à la fois, ses entrées d’air sont fines.
    Un tirage serré est nécessaire pour l’inhalation indirecte, et ne permet pas l’inhalation directe.
  • Tirage ouvert : l’atomiseur laisse passer beaucoup d’air à la fois, ses entrées d’air son large.
    Un tirage ouvert est nécessaire pour l’inhalation directe, et ne permet pas l’inhalation indirecte.
  • Tirage ouvert restreint : c’est un tirage intermédiaire, l’atomiseur laisse passer pas mal d’air, mais il y a une résistance.
    Un tirage ouvert restreint permet l’inhalation directe restreinte, mais pas l’inhalation indirecte ou directe profonde.

Il y a donc un rapport entre tirage et inhalation, c’est pour cette raison que le langage courant les confond.
Par ailleurs, entre ces différents types de tirage et d’inhalation, tous les intermédiaires sont possibles, et les atomiseurs sont presque toujours équipés d’un réglage d’airflow, donc de tirage.

 

Réglage de l'airflow

Les entrées d’air étroites d’un atomiseur au tirage serré, pour la vape MTL

 

Toute une gamme de sensations

Suivant les atomiseurs, la vape offre toute une gamme de tirages nuancés, qui ont aussi leurs qualificatifs. Ils donnent des sensations différentes que les vapoteurs peuvent choisir selon leurs préférences :

  • Tirage très serré – Inhalation indirecte – MTL serré – 10 watts
    Il est proche de celui d’une cigarette roulée serré. Il faut aspirer vraiment fort et longuement pour aspirer la vapeur dans la bouche. La vapeur est souvent assez froide et, à l’inhalation, la sensation est courte et intense.
  • Tirage serré – Inhalation indirecte – MTL – 15 watts
    C’est celui de la cigarette industrielle. Il faut aussi aspirer assez fort et longuement pour aspirer la vapeur dans la bouche. À l’inhalation, la sensation est intense.
  • Tirage serré ouvert – Inhalation indirecte – MTL ouvert – 20 watts
    Il est proche d’une cigarette tubée avec peu de tabac, mais la sensation est différente. L’aspiration de la vapeur dans la bouche est plus facile. Le volume de vapeur et plus important, et la vapeur est souvent plus chaude. À l’inhalation, la sensation est plus pleine, peut-être comme avec un cigare.
  • Tirage ouvert restrictif – Inhalation directe – DL restreint – 30 watts
    On quitte les sensations de la cigarette, en inhalant directement la vapeur, mais pas aussi fortement qu’avec une chicha. Le volume de vapeur est  important, deux à trois fois plus que la fumée d’une cigarette, et la vapeur est un peu chaude. À l’inhalation, la sensation est douce et pleine
  • Tirage ouvert – Inhalation directe – DL – 50 watts
    L’inhalation est libre, on peut aspirer beaucoup de vapeur d’un coup et faire de gros nuages. La vapeur est chaude et dense, elle donne une sensation presque matérielle et onctueuse.
  • Tirage ouvert aérien – Inhalation directe – DL aérien – 80 watts et +
    On rentre dans le domaine particulier du “cloud chasing”, la chasse aux nuages. On respire presque comme dans un tuba, et le but est d’inhaler le plus de vapeur possible pour faire d’énormes nuages très denses. La vapeur est chaude.

 

Airflow aérien

Les larges entrées d’air d’un atomiseur au tirage très ouvert, pour la vape DL

 

Des atomiseurs appropriés

Tous les atomiseurs ou les kits ne permettent pas d’obtenir toute cette gamme de tirage. Les contraintes techniques imposent de faire un choix. On trouve en gros 3 catégories d’atomiseurs.

  • Atomiseurs ou kit MTL
    Ils se concentrent sur les tirages serrés, mais ils ont en général un réglage de tirage (ou airflow) qui permet de choisir entre très serré, serré ou serré ouvert.
  • Atomiseurs ou kit polyvalents
    Ils sont capables d’offrir les deux grands types d’inhalation, avec quelques restrictions. Le plus souvent, ils ne vont pas jusqu’aux extrêmes, et demandent à utiliser des résistances différentes selon le type d’inhalation que l’on cherche.
  • Atomiseurs ou kit DL
    Ils sont souvent plus gros, pour contenir plus de eliquide et des résistances plus imposantes, nécessaires pour vaporiser plus de vapeur. Leur réglage d’airflow permet de restreindre un peu le tirage, mais il reste aérien, et ne permet que l’inhalation directe.

 

Des eliquides appropriés

Les eliquides sont composés d’un mélange de Propylène Glycol (PG) et de Glicérine Végétale (VG), dans des proportions différentes. Selon la proportion des deux, un eliquides est plus ou moins approprié aux différents types d’inhalation. En effet : 

  • Le PG est assez fluide. Il transporte bien les arômes et la nicotine, mais produit peut de vapeur.
  • La VG est moins fluide et transporte moins bien les arômes. Mais elle produit beaucoup de vapeur.

Logiquement, on utilise donc des eliquides avec :

  • Une majorité de VG pour vaper en MTL,
  • Une majorité de VG, pour vaper en DL. 
  • Un équilibre autour de 50% de chaque pour vaper en DL restreint ou en MTL ouvert.
Pour aller plus loin  Quelle proportion de PG/VG choisir ?

 

En résumé

Vous ne confondrez plus “tirage” et “inhalation”, et le mot “airflow” ne vous fera plus trembler d’angoisse !
Plus sérieusement, cet article cherche à vous donner les moyens de mieux qualifier vos préférences, et de mieux cibler les atomiseurs qui vous correspondent. La vape offre en effet tout un monde de sensations différentes, c’est avant tout une affaire de goût. En général, on commence la vape en inhalation indirecte, parce que c’est ce à quoi on est habitué en tant que fumeur(se). Il peut être ensuite intéressant d’explorer d’autres sensations, pour découvrir celles qui vous plaisent le plus.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fermer la fenêtre

Quelle quantité de nicotine souhaitez-vous atteindre?

Calculateur

Suggestions

BOOSTERS

Boosters de Nicotine

Booster YouBoost 50/50

1,10
20 avis

Bouteilles vides

Flacons Vides

Flacon Gradué 120ml

2,00
3 avis

TROUVEZ TOUS NOS CALCULATEURS
Youvape a concocté des calculatrices pour vous simplifier la vie!

Fermer la fenêtre

Vous voulez aromatiser votre base ?

calculateur

Vous en aurez besoin

DES FLACONS VIDES

DES ARÔMES

Concentrés 10ml

Concentré Tribeca

6,90
3 avis
RETROUVEZ TOUS NOS CALCULATEURS Youvape vous a concocté des calculateurs pour vous simplifier la vie !
Fermer la fenêtre

Je veux diluer tout mon arôme

calculateur

Vous en aurez besoin

DE LA BASE

Bases avec Nicotine

Base 2mg 50/50 100ml

5,10
3 avis

DES BOOSTERS

Boosters de Nicotine

Booster YouBoost 50/50

1,10
20 avis

RETROUVEZ TOUS NOS CALCULATEUR
Youvape vous a concocté des calculateurs pour vous simplifier la vie !

1