Ouvrir le menu mobile YouVape

Du 22 au 29/02 • Jusqu’à -20% sur tout le site !

Blog YouVape

Rubriques

27

févr

La fondation Bloomberg soutien l'idée qu'il existerait un
Edito

CDC : 1 / Bloomberg : 0

La fondation Bloomberg et l’OMS soutiennent l’idée qu’il existerait un “effet passerelle” : après avoir essayé la cigarette électronique, les jeunes se mettraient plus facilement à fumer. Les deux organisations alliées en déduisent qu’il faut non seulement lutter contre le tabac, mais aussi contre la cigarette électronique.
Pourtant, le CDC démontre, année après année, que la prévalence du tabagisme diminue chez les jeunes américains.

 

La théorie de Bloomberg

L’hypothèse de l’effet passerelle, vue par Bloomberg, c’est l’idée que, si des jeunes adoptent la cigarette électronique, ils s’habituent à “fumer”, et à consommer de la nicotine. En conséquence, ils seront plus enclins à devenir fumeurs de tabac ensuite.
Cette idée n’est pas folle, il y a une logique. L’hypothèse de Bloomberg mérite d’être considérée.

 

La théorie de la vape

Il est possible de faire l’hypothèse inverse, tout aussi logique. Si des jeunes commencent par vapoter plutôt que de fumer, ou adoptent la ecig rapidement après avoir commencé à fumer, et qu’ils y trouvent leur équilibre, ils auraient moins de raisons pour passer à la cigarette, plus chère et plus nocive.

C’est ça le truc avec les hypothèses : on peut en faire sur tout et dans tous les sens.

Comment départager les deux théories ?

En observant la réalité. C’est à ça que sert une démarche scientifique :

  • D’abord on construit une théorie, des hypothèses.
  • Ensuite on fait des prédictions de ce que devrait être la réalité selon elles.
  • Enfin, on observe la réalité et on la compare aux prédictions.

Posons donc les hypothèses et prédictions des deux théories :

Théorie de la passerelle :

  • Hypothèse : la cigarette électronique incite les jeunes à fumer
  • Prédictions : la prévalence du tabac chez les jeunes devrait soit augmenter, soit, au moins, ne pas diminuer.

Théorie de l’éloignement :

  • Hypothèse : la cigarette électronique aide à éloigner les jeunes du tabac
  • Prédictions : la prévalence du tabac chez les jeunes devrait diminuer.

 

La réalité mesurée par le CDC

Le CDC (centre de contrôle des maladies des USA) conduit tous les ans, depuis 1995, une énorme étude sur la santé des Américains. Elle y observe, entre autres, la prévalence du tabagisme dans la population américaine (le nombre de fumeurs réguliers).

Les résultats de 1995 à 2020 sont assez clairs :

  • Chez les adultes, la prévalence est passée de 22,7% en 1995, à 15% en 2020. Soit une diminution de 37%
  • Chez les jeunes (18-24 ans), elle est passée de 23.7%, à 9.6%. Soit une baisse de 59.5%.

Est-ce qu’on a des chiffres en 2008 ?

2008, c’est première année de diffusion de la cigarette électronique aux USA. C’est donc une date intéressante pour avoir une idée de l’influence de la cigarette électronique sur le tabagisme. Comparons les mêmes chiffres entre 1995, 2008 et 2020 :

  • En 1995, la prévalence chez les jeunes était de 23.7%
  • En 2008, elle était toujours de 23.4%
  • En 2018, la prévalence était de 13.2%.
  • En 2020, elle est donc de 9.6%.

Voilà voilà… nous observons donc une belle diminution de la prévalence chez les jeunes, en particulier à partir de l’arrivée de la cigarette électronique. C’est excitant ça.

 

L’effet passerelle ressemble bien à un fantasme

La tendance est donc clairement à la baisse, surtout depuis l’arrivée de la ecig. Mais attention, ne faisons pas de la science sauvage. On ne peut pas déduire de cette seule observation que l’arrivée de la cigarette électronique provoque la diminution.
Il y a bien d’autres facteurs qui jouent sur la prévalence du tabagisme chez les jeunes : l’information, les campagnes de prévention, le travail des professionnels de santé, la loi, l’évolution des mentalités, etc…

Par contre, s’il y avait un effet passerelle aussi massif que le prétendent Bloomberg et l’OMS, il devrait se voir dans les chiffres. Et ça ne se voit pas. Les chiffres du CDC permettent raisonnablement de conclure que la ecig ne semble pas contribuer à augmenter la prévalence du tabac chez les jeunes.

Et si l’effet passerelle existait quand même ?

Il reste toutefois une possibilité d’existence d’un effet passerelle. Imaginons que, sans la ecigarette, la prévalence aurait pu diminuer plus fortement, pour arriver par exemple à 2% de fumeurs chez les jeunes. L’effet passerelle aurait alors incité des jeunes à fumer, pour expliquer les 9.6% constatés. Sans la ecig, les jeunes ne fumeraient plus du tout, ou presque.

D’accord, cette hypothèse commence à être un peu tirée par les cheveux, mais pourquoi pas ?
Les chiffres du CDC ne permettent pas d’étudier cette hypothèse. Il faudrait faire une étude plus précise : observer spécifiquement les jeunes, en comparant les évolutions de jeunes non-fumeurs, fumeurs et vapoteurs. Elle nous permettrait de savoir si les jeunes vapoteurs étaient plus enclins à adopter le tabac, ou le contraire.

Oh surprise, justement, cette étude a été faite. Plusieurs fois.

Décidément non, on ne constate pas d’effet passerelle, au contraire

Par exemple, une étude de l’Inserm montre clairement que les jeunes qui commencent par essayer le vapotage ont 42% moins de chance de fumer à 18 ans, par rapport à ceux qui commencent directement par la cigarette de tabac. D’autres études vont dans le même sens.

C’est un effet anti-passerelle !

Les chiffres sont cohérents : la ecig contribue à éloigner les jeunes du tabac, et non l’inverse.

CDC : 1 / Bloomberg : 0

 

NB : les points de vue exprimés ici n’engagent que son auteur, ils ne constituent pas une prise de position de Youvape 

jib | Chroniqueur

Vapoteur depuis 2014, Jib est notre chroniqueur. Il anime notre blog pour développer votre expérience du vapotage. Il vous informe sur les eliquides, les cigarettes électroniques et l'actualité de la vape.

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback
29 mars 2023 12 h 05 min

[…] “International Union Against Tuberculosis and Lung Disease” en Thailande, financée par Michael Bloomberg, monte donc au créneau, pour protéger le peuple thaïlandais contre les ravages du vapotage, avec […]

Les derniers articles

Aspire vient d'y arriver, de la plus belle des manières : la petite CE Nexi One est aussi énergique qu'un pod moderne Test de la Nexi One de Aspire – Coup de génie ou gadget ?
nicotine c10h14n2 Nicotine : quel est le bon taux pour commencer ?
Toujours associé à la box Warhammer, et sous ses airs d'atomiseur traditionnel de 22mm, le Precisio GT fait preuve d'une efficacité redoutable en tirage aérien modéré Test du Precisio GT de BD Vape : Pourquoi est-il si bon ?
Le CBD, qui est un cannabinoïde sans effet psychotrope, a ouvert la voie pour de nouveaux usages légaux du cannabis Cannabis Hydrogéné : intérêts, risques et législation des cannabinoïdes de synthèse
Le VMAC est une nouvelle alternative au cannabis et au cbd Plus fort que le CBD, le VMAC

jib | Chroniqueur sur Taat, des cigarettes sans nicotine ni tabac. Bonne idée, ou pas ? 19 février 2024

Bonjour Iggy Votre question est logique : toutes les cigarettes sont cancérigènes, pourquoi n'interdire que celles qui ne contiennent pas du tabac ? ...

Iggy sur Taat, des cigarettes sans nicotine ni tabac. Bonne idée, ou pas ? 16 février 2024

Bonjour, vous nous apprenez que les cigarettes sans nicotine sont interdites à la vente dans toute l'union européenne parce qu'elles sont cancérigènes...

jib | Chroniqueur sur Combien de eliquide consomme une e-cigarette ? 22 septembre 2023

Bonjour estilo83x Merci pour ton témoignage, qui représente bien en effet un phénomène curieux dans la vape : personne ne vapote de la même manière. ...

jib | Chroniqueur sur Le Végétol, qu'est-ce que c'est ? 22 septembre 2023

Bonjour estilo83x Heureux de t'avoir fait découvrir le Végétol :-)

jib | Chroniqueur sur Le Végétol, qu'est-ce que c'est ? 22 septembre 2023

Bonjour John Désolé, j'avais raté ta question ! Oui, c'est assez normal : le PG, comme le végétol, fait peu de vapeur visible. C'est une des raisons...