Ouvrir le menu mobile YouVape

Du 13 au 26/06 ☀️ Des offres jusqu’à -60% !

Le goût de la vapeur

YouVape sélectionne les meilleurs e-liquides pour cigarettes électroniques Français, Eupéens, Américains ou même Malaisiens, pour vous proposer un grand choix de saveurs et de goût.

Les bases du eliquide pour cigarette électronique

Dans une cigarette électronique, le e-liquide est essentiel. C’est lui qui forme la vapeur, si importante pour le réalisme de la vape pour les fumeurs qui choisissent cette manière d’arrêter de fumer.

Il est principalement composé d’un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale, dans lequel on ajoute ensuite des arômes, pour le goût, de la nicotine, pour le sevrage, ou du CBD, pour le plaisir et la relaxation.

Le propylène glycol

Nommé E-1520 dans les listes d’additifs, le propylène glycol, ou PG, est très utilisé dans l’agroalimentaire, la pharmacie et la cosmétique. Il sert par exemple d’humectant antibactérien, pour limiter la déshydratation de produits, comme le pain de mie par exemple. Il sert aussi à faire des émulsions. Dans les salles de spectacle, il forme le brouillard qui met en valeurs les lumières de la scène. En pharmacie et en cosmétique, il sert de vecteur, pour transporter des molécules actives.
C’est aussi sa fonction dans un e-liquide : il fait une vapeur légère, et transporte très bien les arômes et la nicotine. Il se vaporise à partir de 190°.

La glycérine végétale

Nommé E-1520 dans les listes d’additifs, la glycérine végétale, ou VG, est aussi très utilisée en pharmacie et en cosmétique. Support d’antibiotiques, base de crèmes hydratantes, dentifrice, la Glycérine est partout.
Dans un e-liquide elle apporte sa capacité à faire une vapeur dense et abondante. Elle se vaporise à partir de 290°.

Les arômes

Les arômes des eliquides sont assemblés par des aromaticiens, qui utilisent les mêmes molécules aromatiques que l’industrie alimentaire, après sélection pour leur compatibilité avec la vape. Celles qui pourraient se dégrader en chauffant sont écartées. La norme Afnor XP précise quelles sont les molécules interdites, et les fabricants Français et Européens écartent toute molécule qui présente un doute.

La nicotine

La nicotine utilisée dans la vape, appelée nicotine base, est la même que celle des patchs en pharmacie. Elle est d’abord extraite des feuilles de tabac, puis l’industrie pharmaceutique la purifie à 99,9%. Elle est ajoutée dans les e liquides en très faible quantité. En Europe, le taux maximum est limité à 20mg/ml, ce qui représente 2 dixièmes de gramme dans une fiole de 10ml.
Il existe une autre forme de nicotine, le sel de nicotine, utilisé dans certains eliquides parce qu’il picote moins, et convient mieux pour ceux qui n’apprécient pas le hit.

Le CBD et les dérivés du cannabis

Depuis quelques années, l’Europe autorise la culture et la vente de cannabis à très faible teneur en THC (moins de 0.3%).En effet, seul le THC est interdit, à cause de ses effets psychotropes et des risques qu’il induit. Mais l’autre cannabinoïde principal du cannabis, le CBD pour Cannbidiol, ne l’est pas. Or, en agriculture, il est possible de sélectionner les plans de Sativa L pour qu’ils ne produisent que du CBD ou presque. Le CBD peut donc être fumé, comme l’herbe classique ou la résine, mais il peut aussi être extrait de la plante pour en faire des cristaux de CBD, et donc des e-liquides au CBD.
Comme pour la cigarette, il est alors pertinent de vapoter du CBD, plutôt que de le fumer, pour éviter ici aussi les risques lié à l’inhalation de fumer (cancer, maladies cardiovasculaires, insuffisance respiratoire…).
Il existe même maintenant d’autres dérivés du cannabis, complémentaires au CBD, dont les effets sont plus puissants, et plus euphorisants : VMAC, H4CBD ou HHCPO par exemple.

Comment choisir votre e-liquide ?

Un e-liquide se choisit princpalement selon 3 critères :

  • Votre besoin en nicotine : c’est le critère le plus important pour vous donner toutes les chances de réussir votre sevrage.
  • Votre goût : la saveur de vos e-liquides doit être assez agréable pour vous donner plus envie de vapoter que de fumer.
  • La quantité de vapeur que vous voulez faire, qui joue sur le ratio de PG et de VG pour votre e-liquide.

Choisir le bon taux de nicotine pour vous

C’est la clé principalement de la réussite du sevrage du tabac, et c’est aussi la principale erreur que font beaucoup de fumeurs en adoptant la cigarette électronique. Ils ont en effet envie d’arrêter, et pensent que c’est la nicotine qui est nocive et addictive.
Or, la nicotine est effectivement addictive, mais elle n’est pas plus nocive que la caféine par exemple. Dans une cigarette, ce qui est nocif, c’est la fumée elle-même. Elle est composée de goudrons, qui favorisent le cancer, de plus de 5000 produits chimiques, qui favorisent aussi le cancer et les maladies cardiovasculaires, et du monoxyde de carbone, qui favorise l’insuffisance respiratoire (BPCO).

Pour arrêter de fumer et diminuer de plus de 95% les risques pour votre santé, c’est prioritairement la fumée qu’il faut arrêter, pas la nicotine. Dans un premier temps, la nicotine est même votre alliée : c’est sa présence qui vous aide à ne pas ressentir de manque, et donc à ne pas être tenté de fumer des cigarettes.

C’est tout le principe des substituts nicotiniques : arrêter de fumer est plus facile si vous n’êtes pas en manque de nicotine.
Pour arrêter de fumer avec l’aide d’une cigarette électronique, il convient donc de procéder en 2 étapes :

  1. Arrêter d’abord de fumer, tout en gardant la même consommation de nicotine pour ne pas ressentir de manque et résister à l’habitude et à l’envie de fumer.
  2. Lorsque vous n’êtes plus tenté(e), diminuer progressivement votre consommation de nicotine.

Pendant la première étape, le taux de nicotine de votre e liquide doit donc vous apporter autant de nicotine que vos cigarettes. Il dépend donc du nombre de cigarettes que vous fumez dans une journée.

  • Si vous fumez moins de 7 cigarettes par jour, choisissez un taux de 3 à 6mg/ml
  • Si vous fumez 8 à 15 cigarettes par jour, choisissez un taux de 6 à 12mg/ml
  • Si vous fumez plus de 16 cigarettes par jour, choisissez un taux de 12 à 20mg/ml

La nicotine et le hit

Dans un eliquide, la nicotine sert aussi à donner du hit. Qu’est-ce que c’est ?
C’est une sensation de picotement, qui contracte la gorge quand la vapeur, ou la fumée passent. Cela donne une sensation intense, que les fumeurs connaissent bien, et que les vapoteurs apprécient. Le hit est un élément important du réalisme de la vape.

La nicotine base, dans la plupart des e liquides, picote assez fort quand le taux de nicotine est élevé. En général, cela convient bien aux fumeurs, qui justement ont besoin de retrouver cette sensation en vapotant. Mais certains fumeurs n’apprécient pas.
Il existe donc une autre forme de nicotine, le sel de nicotine, qui a la propriété de picoter 2 fois moins. Les e-liquides au sel de nicotine sont un peu plus onéreux, mais ils picotent moins, ce qui permet aux fumeurs qui ont besoin d’un fort taux de nicotine de bénéficier d’un hit plus doux.

Repérer un taux de nicotine trop faible

Votre corps sait très bien gérer la quantité de nicotine dont il a besoin : tant qu’il n’en a pas assez, vous ressentez un manque, qui vous pousse à vapoter plus, ou à prendre une cigarette. Dit autrement, un dosage trop faible de nicotine ralenti votre sevrage, et vous donne des sensations de manque, alors que, justement le vapotage permet de les éviter.
Si c’est ce que vous ressentez, si vous avez toujours envie de vapoter, ou, pire, de fumer, prenez un taux de nicotine supérieur et vous vous sentirez vraiment mieux.

Repérer un taux de nicotine trop fort

Vous allez le sentir très vite, bien avant que cela ne devienne dangereux. En effet, un léger excès de nicotine vous donne rapidement des maux de tête et/ou des nausées, qui vous font passer radicalement l’envie de vapoter du e liquide. Si cela vous arrive régulièrement, vous pouvez baisser un peu votre taux de nicotine. Si cela ne vous arrive pas souvent, c’est que, par moments, vous vapotez un peu trop. Avec l’expérience, ça va passer.

Quand diminuer son taux de nicotine ?

Ne vous posez surtout pas cette question, pour ne pas vous mettre la pression. En effet, la ecigarette a ceci de magique qu’avec elle, le sevrage est assez naturel. En vapotant normalement, vous sentirez un jour que vous avez moins besoin de nicotine. Ce jour-là, ce sera le moment de baisser le taux de votre e-liquide d’un cran. Tant que vous ne ressentez pas ce besoin, c’est que ce n’est pas encore le moment.

Les tabacologues observent que les fumeurs ont besoin de 6 mois et deux ans pour se libérer complètement de la cigarette de tabac, suivant la nature de leur addiction. C’est tout à fait personnel et, trop souvent, ils voient des fumeurs impatients, qui par exemple baissent leur taux de nicotine, alors qu’ils leur arrivent encore de fumer une cigarette de temps en temps. Le seul résultat, c’est qu’ils se mettent à vapoter plus, ou à fumer plus souvent.

Quel ratio PG/VG choisir pour votre eliquide ?

Le ratio PG/VG, c’est la proportion de propylène glycol (PG) et de Glycérine Végétale (VG) dans le e liquide. Il a une influence importante sur les sensations que vous ressentez : le hit, les saveurs, la quantité de vapeur. Il implique aussi d’utiliser une cigarette électronique appropriée.
Les fabricants de e-liquides proposent trois types de ratios : moitié-moitié, plus de PG, ou plus de VG.

Une majorité de PG (80/20) : pour le tirage sérré.

Ces e liquides sont fluides, parfaitement adaptés aux cigarettes électroniques destinées à l’inhalation indirecte, MTL, ou bouche-poumon, qui utilisent de petites résistances. La gamme de puissance idéale se situe entre 8 et 20 watts. Ces e liquides renforcent le hit, et produisent une vapeur assez légère, proche de la fumée d’une cigarette. Ce sont les eliquides qui offrent les saveurs les plus précises et subtiles, grâce à la majorité de PG.
C’est le bon ratio pour débuter la cigarette électronique avec un modèle simple, et avoir des sensations très proches de la cigarette. Tous les taux de nicotine sont utilisables, avec un hit soutenu.

Une proportion moyenne (50/50) : pour la polyvalence.

Ces e liquides sont plus épais, mais encore assez fluides pour s’adapter à la plupart des cigarettes électroniques destinées à l’inhalation indirecte. Ils fonctionnent parfaitement avec les e-cigarettes polyvalentes, qui offrent une gamme de tirage large, de l’inhalation indirecte à l’inhalation directe (DL) modérée. La gamme de puissance idéale se situe entre 15 et 20 watts en MTL, et entre 20 et 35 watts en DL. Ces e liquides offrent un hit un peu plus doux, et produisent une vapeur assez dense, plus que la fumée d’une cigarette. Ce sont les eliquides qui offrent les saveurs encore précises, et qui renforcent les notes sucrées et onctueuses, grâce à l’équilibre entre le PG et la VG.
C’est le bon ratio pour ceux qui aiment disposer de sensations variées selon le moment, et pour les débutants qui préfèrent un hit doux. Tous les taux de nicotine sont utilisables.

Une majorité de VG(30/70) : pour faire beaucoup de vapeur

Ces e liquides sont épais, ils doivent être utilisés avec des e-cigs consacrées à l’inhalation directe, équipées de plus grosses résistances. Ils sont faits pour les ecigarettes qu’on appelle “subohm”, qui offrent des tirages très ouverts. La gamme de puissance idéale commence à 45 watts et peut aller au-delà de 100 watts, avec des résistances appropriées. Ces e liquides offrent un hit beaucoup plus doux, d’autant plus qu’ils s’utilisent avec un taux de nicotine faible (autour de 3mg/ml). En effet, ils produisent une vapeur très dense et volumineuse, un taux de nicotine plus important serait insupportable. La VG accentue les notes sucrées et onctueuses des eliquides, les saveurs perdent en subtilités, mais gagnent en intensité.
C’est le bon ratio pour ceux qui aiment faire de gros, voire d’énormes nuages. Il n’est pas approprié pour débuter, puisque le taux de nicotine doit être faible, donc difficile à ajuster selon ses besoins. Tous les taux de nicotine sont utilisables.

Les saveurs des eliquides

Les aromaticiens sont des génies, qui arrivent à recréer, dans les e liquides pour cigarette électronique, des goûts de toute sorte et des saveurs vraiment réalistes. C’est en effet important : pour arrêter de fumer, si vous appréciez vraiment le goût de votre eliquide, cela vous aide beaucoup à ne pas être tenté par une cigarette.
Il existe aujourd’hui un grand nombre de saveurs, que nous classons en 7 grandes catégories pour vous aider à vous orienter :

  • Les e-liquides Classics (aux saveurs de tabac).
  • Les e-liquides à la Menthe
  • Les e-liquides Fruités
  • Les e-liquides Frais
  • Les e-liquides Boissons (chaudes ou fraîches)
  • Les eliquides Goumands (aux saveurs de pâtisseries)
  • Les e-liquides Confiserie (aux saveurs de bonbons)

À la recherche du AllDay

Ce que les vapoteurs appellent AllDay, ce sont des eliquides qui peuvent être vapotés toute la journée sans lassitude ni écœurement. Ils ont deux caractéristiques : leur goût est agréable mais pas trop fort, et ils sont peu sucrés. Vous voyez bien pourquoi : un eliquide fort est très sucré est impressionnant à la première bouffée, mais au bout de deux heures de vapotage, il devient écœurant.
Les eliquides tabac (classic), mentholés et fruités sont naturellement des AllDay.
Les vraies gourmandises elles, le sont rarement. Au début, elles sont à réserver à certains moments de la journée, le soir après le repas par exemple.

Les eliquides classics, aux saveurs inspirées par le tabac

Les aromaticiens se sont attachés à reproduire les saveurs de tabac pour faciliter la transition des fumeurs vers le vapotage. Ces e-liquides goût tabac ne reproduisent pas entièrement les odeurs d’une cigarette, notamment parce qu’il n’y a pas de combustion. Les parfums sont plutôt ceux du tabac lui-même, avant d’être brûlé. Au début, cela surprend un peu, et très vite, c’est clairement meilleur qu’une cigarette. Que vous fumiez des blondes, des brunes, des roulées ou des cigarillos, il existe des e liquides pour vous. Les plus connus sont les tabacs blonds secs, ceux des cigarettes américaines, comme le FRK ou le FR4 de Alfaliquid.
Au fil de votre expérience, vous pourrez goûter des e-liquides classic légèrement parfumés, comme le FRM de la même marque (avec des notes de fruits rouges, que les vapoteurs adorent), ou comme le Blue Velvet de Clou Vapor (avec des notes de caramel et de noisette).
La variété des goûts classic est telle qu’une vie de vapoteur ne suffirait pas à les essayer toutes. La majorité des vapoteurs commencent leur sevrage avec ces e liquides, et une bonne part les adoptent définitivement.

Les eliquides à la menthe pour profiter de la fraîcheur

Les e-liquides à la menthe est l’autre grand choix des fumeurs qui adoptent la cigarette électronique. Les saveurs de la menthe sont elles aussi très familières, et ne sont pas lassantes. De surcroît, elles rafraîchissent agréablement la bouche. Dans ce domaine aussi les aromaticiens ont laissé libre cours à leur inspiration, toutes les sortes de menthe existent : douces, poivrées, poilues, fraîches, glaciales… Ils les associent aussi parfois à d’autres parfums, comme l’eucalyptus, le citron, le thé, ou… le cactus, pour notre plus grand plaisir. Pour explorer le monde des saveurs de menthe, vous pouvez par exemple essayer les e liquides de la marque française Pulp, qui offre une grande variété de saveurs et d’intensité de fraîcheur.

Les eliquides fruités pour vous offrir une douceur

En commençant à vapoter, les e-liquides fruités sont la meilleure alternative aux eliquides tabac et menthol, ce sont les eliquides fruités. Ils ressemblent à des jus de fruits ou à des bonbons, et ils peuvent se vapoter toute la journée s’ils ne sont pas trop sucrés. Dans ce domaine, laissez-vous inspirer par vos goûts en matière de fruit. Vous aimez la pêche, essayez celle de la marque Curieux, ou l’Ice Tea Pêche de Roykin. Vous aimez les fruits rouges, comme un grand nombre de vapoteurs, essayez le Red ou le Purple Oil de Fruiy Fuel, l’incontournable Red Astaire de T Juice, ou le Heisenberg de Vampire Vape.
Certains de ces eliquides ajoutent aux fruits une note de fraîcheur, assez agréable en été par exemple.

Les eliquides frais, pour les vapoteurs givrés

Les créateurs de e liquides Malaisiens ont inventé une tendance dans le eliquide : les goûts fruités très frais. Leur succès a été immédiat, et toutes les marques proposent aujourd’hui des e-liquides fruités avec des niveau de fraîcheur variés. Si vous appréciez un petit effet de fraîcheur à l’inspiration, vous devez vous intéresser aux e liquides frais qui vous offrent le grand frisson.

Les eliquides inspirés par les boissons, chaudes ou fraîches

Vous aimez le goût des sodas ou des cocktails, mais sans avoir à consommer de sucre ni d’alcool qui vont avec, alors vous allez adorer nos e liquides boissons qui vous offrent toutes leurs saveurs, sans les calories.

Les eliquides gourmands inspirés par la pâtisserie

La cigarette électronique possède un atout secret : il est possible de se faire plaisir avec des saveurs très gourmandes, sans prendre de poids. Passé les premiers mois de vapotage, une fois libéré(e) de toute envie de cigarette, il peut être intéressant de goûter ces eliquides, pour renouveler son intérêt pour le vapotage.
La créativité des aromaticiens dans ce domaine est tellement grande qu’il est impossible de tout passer en revue. Nous allons vous donner quelques pistes pour ne pas rater les incontournables, parfois surprenants.

Les e liquides aux Céréales (ou à la gaufrette) sont par exemple une excellente alternative aux saveurs classic (tabac). La gaufrette à la framboise de Pulp, est intéressante pour explorer la gourmandise en venant des eliquides classics.
Plus gourmant, le eliquide Pégase, de Curieux, propose un bol de lait aux céréales caramélisées. Un best-seller dans ce domaine s’appelle Projet Lenny, de Vape or Diy, une crème custard avec un bol de flocons d’avoine relevés d’un trait de caramel.

Les eliquide Custards sont une sorte de St Graal pour les vapoteurs amateurs de gourmandises. Custard, c’est le nom anglais de ce que nous appelons en France crème anglaise. Ses saveurs sont riches, onctueuses, et s’associent facilement avec d’autres gourmandises, comme la vraie crème anglaise. Vous pouvez donc trouver de belles associations comme le Phoenix de Curieux (avec de la noix de coco), ou Sky Vaper de E-Tasty (avec un crumble à la myrtille).

Il existe aussi des eliquides gourmands aux saveurs originales, qui n’existent que dans la vape, qui sont inclassables. Il en va ainsi du e-liquide La Chose de la marque Le French Liquide, qui doit son succès phénoménal au fait qu’il constitue un All Day parfait : gourmand juste ce qu’il faut, sans être lassant. Au sommet de la gourmandise, il y a aussi le e liquide Cinema, de l’américain Clouds of Icarus, qui associe des pop-corns caramélisés à une somptueuse crème brûlée.
Les eliquides aux saveurs gourmandes offrent un vaste champ de sensations, qui invite à se laisser surprendre.

Les eliquides confiserie pour revenir en enfance

Les eliquides confiserie s’attachent à reproduire le goût de meilleurs bonbons. Ils sont souvent fruités et plus sucrés, et offrent les saveurs typiques de la fraise tagada, des dragibus ou des berlingots. Mais ils vous proposent aussi du caramel, du nougat et des pop-corns, pour vous faire plaisir quand vous avez besoin d’une pause gourmande et réconfortante.

Quelles sont les meilleures saveurs pour résister à la cigarette ?

Les meilleurs e-liquides vous offrent un plaisir bien plus grand que celui d’une cigarette de tabac, et il en existe de toutes les sortes. Mais la question est ici plus précise : quelles sont les saveurs les plus efficaces pour la première phase de la vape : arrêter de fumer.
À cette question, et sans aucun doute, la réponse est : les saveurs de tabac (classic), et les saveurs mentholées. La raison est assez évidente : ce sont les saveurs que vous connaissez bien en tant que fumeurs. Ils ont aussi un avantage important pour débuter : ils ne sont pas lassants.

Il est conseillé aux fumeurs de rester au départ sur ces saveurs simples et traditionnelles, pour trois raisons :

  1. Vous le savez, les fumeurs voient leur sens du goût assez fortement altéré par la fumée. Du coup, quand on commence la vape, rien ne sert de choisir des eliquides très subtils ou riches en saveurs : on n’en ressent pas toutes les nuances, et l’on risque de passer à côté. Mieux vaut attendre le retour de notre sens du goût pour les savourer.
  2. Les eliquides gourmands sont souvent constitués d’une majorité de VG. Ils ne sont donc pas appropriés aux cigarettes électroniques consacrées à l’inhalation indirecte, MTL. Il faut avoir adopté l’inhalation directe, restreinte ou franchement ouverte, pour en tirer parti.
  3. Certains vapoteurs adorent vapoter de la crème anglaise (custard), ou du gâteau au rhum et à l’ananas. Encore une fois, c’est tout à fait délicieux, mais il faut avoir un peu d’expérience pour les apprécier, et ce n’est en général pas ce genre d’arômes que l’on peut vapoter tout au long d’une journée. Mieux vaut disposer d’un deuxième atomiseur pour vapoter de temps en temps ces e-liquides.

En d’autres termes, si vous commencez la vape, donnez-vous du temps pour ces expériences. Vous allez vapoter au moins quelques mois, commencez par des eliquides simples, pour progressivement découvrir des saveurs plus complexes.